Présidentielle 2017 : Le Parti Radical (UDI) des Alpes-Maritimes s’engage dans une démarche sur le fond et démocratique.

Le Parti Radical vient de réunir ses instances nationales suite aux résultats de la primaire organisée par « Les Républicain ».

Lors du Comité exécutif réuni à Paris le 29 novembre 2016 sous la Présidence de Laurent HENART (Maire de Nancy et Président du Conseil national de l’UDI), j'ai exposé la position adoptée par le bureau de la fédération du Parti Radical des Alpes-Maritimes :

- Au-delà du soutien à Alain JUPPE basé les valeurs qu’il portait, il n’est pas inutile de rappeler que le Parti Radical n’a pas souhaité participer à la primaire pour garder sa liberté de choix pour la présidentielle de 2017.

- Nos deux objectifs restent inchangés : Assurer l’alternance après un quinquennat désastreux pour la France et se prémunir du risque des extrêmes.

- Aujourd’hui François FILLON se trouve potentiellement en situation de rassembler pour l’élection présidentielle de 2017. Mais pour le Parti Radical 06 l’hypothèse d’un soutien à sa candidature ne s’apparente pas à la signature d’un chèque en blanc. Demander de débattre sur un projet ne correspond pas à une marque de défiance et la fin de la primaire de la droite (et du centre ?) ne signifie pas sur le plan programmatique « circulez, il n’y a plus rien à voir » !

- Un congrès du Parti Radical décidera de la position de notre formation politique pour la présidentielle le 4 février 2017. Ce choix s’effectuera par le prisme de nos valeurs sur les grandes thématiques : L’Europe, la laïcité, l’écologie, la solidarité, notre système de santé, l’éducation, les grands sujets sociétaux ... La fédération des Alpes-Maritimes participera activement à la préparation de ce congrès.

N’oublions pas les leçons d’un passé pas si ancien. Le 7 mai 2017 il faudra rassembler, non pas les électeurs d’une primaire, mais une majorité de citoyens sur un projet pour réussir l’alternance, écarter les extrêmes et contribuer à l’indispensable recomposition du paysage politique français.